Le Département s’engage pour une route partagée, sécurisée et durable

Le Département de Loire-Atlantique entretient et modernise 4 300 kilomètres de routes départementales. Suite à sa démarche « Inventons la route de demain » menée en 2018, l'assemblée vient d'adopter un plan d’actions intitulé « Engagement départemental pour des déplacements partagés, sécurisés et durables ».

Une route partagée, sécurisée et durable


Cet engagement traduit les 11 engagements pour la route de demain à travers 25 actions structurantes et une centaine de mesures concrètes autour de deux priorités :

  • Le renforcement de la sécurité routière par le partage de la route et le changement de comportement (multiplication des voies partagées comme les chaussées à voie centrale banalisée (12 km aujourd'hui, ambition à 250 km en 2022), voies multifonctionnelles réservées aux cars et covoitureurs, maintien du 80 km/h sur les routes 2x1 voie....)

  • La maîtrise de l’artificialisation des sols dans la construction routière et la préfiguration d’un système de qualification environnementale (hiérarchiser le réseau selon ses atouts environnementaux, exploration de techniques innovantes, poursuite du fauchage raisonné qui favorise la biodiversité,...)

25 actions structurantes et plus de 100 mesures concrètes


Le programme opérationnel rassemble 25 actions structurantes et identifie plus de 100 mesures concrètes mises en oeuvre sur la période 2019 - 2022. Elles s'articulent autour des principes suivants :

  • Aménager autrement avec une approche durable, innovante et concertée
  • Exploiter le réseau par une gestion dynamique et efficiente
  • Entretenir durablement et de manière intégrée, en explorant de nouvelles techniques plus innovantes et respectueuses de l’environnement.
  • Favoriser la biodiversité sur les bords de routes
  • Pérenniser le patrimoine des ouvrages d’art.
  • Sécuriser en réduisant collectivement l’accidentalité
  • Renforcer la numérisation des données routières
  • Développer le covoiturage
  • Concourir à de nouvelles mobilités (mise en place de chaussées à voie centrale banalisée, voies multifonctionnelles...)
  • Faciliter les mobilités pour les publics en situation de handicap et d’insertion
  • Favoriser le dialogue citoyen et fédérer de nouveaux partenariats

L’objectif de zéro artificialisation nette


L’objectif de zéro artificialisation nette fait notamment écho à ces trois orientations :

  • Route partagée : les projets routiers viseront une moindre consommation foncière en privilégiant une optimisation de la voirie (couloirs de circulation réservés aux transports collectifs voire aux covoitureurs, chaussées à voie centrale banalisée pour les circulations douces).
  • Route sécurisée : en révisant le dimensionnement et les fonctionnalités de certains aménagements ou en limitant les accès routiers, donc les points d’échanges, le Département agit sur la sécurité routière tout en préservant les ressources naturelles.
  • Route durable : un inventaire du foncier à requalifier, ainsi que son changement de destination au profit d’une renaturation ou d’habitats naturels, permettront notamment de limiter l’impact environnemental d’une opération d’aménagement d’infrastructure routière.

Pour en savoir plus