Vue aérienne des fouilles archéologiques préventives fin 2021 avant les travaux de la déviation sud de Machecoul
Vue aérienne des fouilles archéologiques préventives fin 2021 avant les travaux de la déviation sud de Machecoul © Paul Pascal - Département de Loire-Atlantique

La déviation de Machecoul

Le Département conduit un projet routier visant à sécuriser et moderniser l’axe Nantes-Challans en contournant Machecoul par les routes départementales 117 et 95. Les travaux, prévus en 2 phases, consistent à aménager une section routière de 10,5 kilomètres, dont 8,5 kilomètres sont situés en Loire-Atlantique et 1,8 km en Vendée.

Une première section en travaux depuis 2016

Démarrée en janvier 2016, la première phase de travaux consiste à réaliser au nord-est une première section de 4.9 km entre la Marne et le Lieu-dit La Seiglerie (RD 72) à Machecoul. Cette section sera réalisée dans un premier temps en 2x1 voies, avec un créneau de dépassement à 2x2 voies d'une longueur de 1,5 km La mise en service de cette première section est envisagée pour 2027.

Bon à savoir : les emprises foncières sont acquises pour permettre ultérieurement une mise à 2x2 voies de la déviation, conformément à la déclaration d'utilité publique réalisée en 2006.

3 routes et 2 cours d'eau à franchir

L'aménagement de cette première section de 4,9 km nécessite la création de 5 ouvrages d'arts :

  • 3 franchissements routiers sur la RD 73, la RD 13 et la voie communale de la Girairière, réalisés entre mai 2016 et juillet 2017.
  • 2 franchissements de cours d'eau :
      • les travaux sur Le Tenu ont débuté en septembre 2021 et se poursuivront jusqu'à l'été 2022.
      • les travaux sur Le Falleron débuteront à l'été 2022 pour une livraison de l'ouvrage fin 2023.

Une seconde section en cours d’études

La seconde section sud-ouest de la déviation est actuellement en phase d’études. Elle prévoit de relier la RD 72 à la Vendée via un aménagement routier de 5,6 km (dont 1,8 km en Vendée).

La faisabilité et la planification des travaux seront précisées ultérieurement, suites aux conclusions de la phase d’études et des dossiers règlementaires.

Compenser les impacts de la déviation sur les zones humides et les espèces protégées

Comme pour chaque nouveau projet routier, le Département a la volonté de limiter les impacts des travaux sur l’environnement et les espèces protégées en restaurant ou recréant des espaces naturels sur une trentaine d’hectares.

Les études seront poursuivies en 2022 dans ce sens pour définir, avec l’ensemble des parties prenantes, la solution présentant le meilleur bénéfice environnemental, tout en permettant de démarrer les travaux de terrassements et chaussées de la première section au plus tôt.

Afin de limiter la consommation d’espaces dédiés aux infrastructures routières, la déconstruction de sections de routes départementales rendues obsolètes par la nouvelle voie pourrait être envisagée.

La déviation de Machecoul en chiffres :

  • Une longueur totale de 10,5 km, dont 8,8 km en Loire-Atlantique et 1,7 km en Vendée.
  • La réalisation de 5 ouvrages d’art et d’un créneau de dépassement à 2x2 voies de 1,5 km.
  • Un niveau de compensation environnementale élevé, représentant 30 à 35 hectares de zones humides à recréer ou restaurer pour l’ensemble du projet à 2x2 voies.
  • Le montant des travaux de la première phase est estimé à 30 M€, financés par le Département de Loire-Atlantique avec une participation de la Région Pays de la Loire de 4,768 M€.
Déviation de Machecoul : calendrier des travaux sur la RD117 et la RD95
Déviation de Machecoul : calendrier des travaux sur la RD117 et la RD95

Cette page vous a-t-elle été utile ?