L'aménagement de la Porte de Gesvres s'achève

Publié le 06/06/2024

Vue aérienne du nouvel échangeur de la Porte de Gesvres qui relie l'A11 et le périphérique nantais
Vue aérienne du nouvel échangeur de la Porte de Gesvres qui relie l'A11 et le périphérique nantais © VINCI Autoroutes

Le nouvel aménagement de la Porte de Gesvres, situé à la jonction de l’autoroute A11 et du périphérique nantais, a été inauguré le 6 juin 2024. Le Département de Loire-Atlantique a co-financé ce projet avec VINCI Autoroutes, Nantes Métropole et la Région des Pays de la Loire afin d'améliorer les conditions de circulation de tous les usagers sur la partie nord-est du périphérique nantais

Un projet co-financé et soutenu par les collectivités locales

La Porte de Gesvres assure la liaison entre l’autoroute A11 et les périphériques Nord et Est de la
métropole nantaise. Son aménagement, nécessaire en raison du trafic très dense, était attendu par les 87 000 usagers qui empruntent quotidiennement cette route.

Le chantier, débuté à l'été 2021, consistait à la mise à 2 x 2 voies des liaisons entre les périphériques Nord et Est et à la mise en place d’une voie supplémentaire dans chaque sens entre la Porte de Rennes et la Porte de la Chapelle.

Michel Ménard, Président du Département de Loire Atlantique précise :

Le périphérique est un noeud central du réseau routier de la Loire-Atlantique : c’est un passage souvent obligé pour aller de l’Ouest à l’Est ou du Nord au Sud du département. Aussi, l’amélioration du fonctionnement du périphérique nantais est un enjeu tout autant local, que départemental ou régional car, pour les usagers de la route, il n’y a pas de frontières institutionnelles. En intégrant une voie réservée au transport en commun et des aménagements cyclables, ce projet répond bien au partage de la route souhaité par le Département.

Chiffres clés

  • 47,9 M€

    Montant total du projet, répartis de la façon suivante :

  • 35,775 M€

    financés par VINCI Autoroutes

  • 4,085 M€

    par Nantes Métropole

  • 4,04 M€

    par le Département de la Loire-Atlantique

  • 4 M€

    par la Région des Pays-de-la-Loire

Les objectifs du projet

  • Fluidifier la circulation en doublant les voies et ajoutant une nouvelle voie entre la Porte de Rennes et la Porte de la Chapelle.
  • Renforcer la sécurité pour tous : usagers, agents d’entretien et services de secours.
  • S’adapter à l’évolution du trafic dans les années à venir.

Quelques points clés

Un chantier mené avec les acteurs du territoire

Le projet d’aménagement de la Porte de Gesvres est le fruit d’un travail de co-construction de l’ensemble des parties prenantes notamment des élus et des citoyens, qui ont largement participé à la définition du projet, et ce dès le début des échanges, en 2015.

La construction de deux viaducs

Deux ouvrages complexes (viaducs) ont été construits au-dessus de la Porte de Gesvres ainsi que des bretelles d'insertion. Le pont de la route de La Chapelle-sur-Erdre a été reconstruit au-dessus du périphérique nord avec la mise en place d’une voie verte pour les vélos et les piétons.

Le maintien de la circulation pendant toute la durée des travaux

Des bretelles et un pont provisoires ont été construits afin d’assurer la continuité des liaisons quotidiennes. Une grande partie des travaux a été menée de nuit, afin de limiter la gêne aux usagers.

Des mesures en faveur de l'insertion professionnelle

VINCI Autoroutes a intégré dans ses contrats de travaux des heures d’insertion professionnelle à destination des personnes éloignées de l’emploi. Plus de 23 000 heures d’insertion ont ainsi été réalisées sur le chantier, avec le soutien du Département.

Des mesures pour réduire l'impact sur l'environnement

Dans le cadre des mesures de compensation liées à l’aménagement de la Porte de Gesvres, plus de 260 000 plants et arbres ont été plantés sur les périphériques nord et est, et sur l’autoroute A11. 15 hectares de boisements et 3 000 m2 de zones humides ont également été restaurés.

Deux bassins de rétention des eaux pluviales ont été agrandis et un troisième a été construit, au centre de l’échangeur. Ces aménagements visent à récupérer l’ensemble des eaux de pluies et de ruissellement en provenance de la chaussée et à garantir un éventuel confinement de pollutions accidentelles (capacité de 7 000 m3 d’eau).

Aménagement de la Porte de Gesvres entre la Porte de La Chapelle (n°39) et la Porte de Rennes (n°37)

© VINCI Autoroutes

En savoir plus

Consultez le site du projet : www.portedegesvres.fr